LE BLOG DECOVENTE

Retrouvez tout le fil de l’information de la décoration et de l’actualité de la maison, avec des nouveautés, des coups de cœur, des découvertes insolites et plein d’autres surprises...

Découvrez également les promotions à venir de la boutique , les offres exceptionnelles de nos partenaires, les arrivages, soldes ou encore les ventes flash qui seront annoncés dans le blog !

Alors, restez branchés et suivez notre actualité pour être les premiers informés du monde de la décoration sur le web.

L’équipe Décovente.com
Recent Tweets @decovente
Décovente suit...

en 2014 , c est l’Italie qui gagne ! Coppa del mondo

Tempio di esculapio (à Villa Borghese)

ROME

Rome (en italien Roma /’roˑma/) est la capitale de l’Italie depuis 1871. Elle se trouve dans la région du Latium, dans le centre du pays. Avec 2 783 300 habitants établis sur 1 285 km² (4 103 250 habitants avec l’agglomération en 2009)[1], Rome est la commune la plus peuplée d’Italie et la troisième plus étendue d’Europe[2] après Moscou et Londres; son aire urbaine est en revanche moins importante que celles de Milan et Naples[3].

Ville berceau de la civilisation occidentale après Athènes, Rome a une histoire qui s’étend sur plus de deux mille cinq cents ans. Elle était le centre de l’Empire romain, qui a dominé l’Europe, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient pendant plus de cinq cents ans à partir du Ier siècle av. J.-C. jusqu’au ve siècle apr. J.-C.. Rome occupe une place capitale dans le christianisme et abrite le siège de l’Église catholique romaine et la Cité du Vatican, un État souverain dont le chef est le pape.

Le centre historique est de style Renaissance et baroque. Rome est la troisième destination touristique la plus visitée d’Europe derrière Londres et Paris[4] et son centre historique est classé par l’Unesco comme site du patrimoine mondial[5]. (à Foro Romano)

Un ange dans le ciel 💖

Le Cap Taillat est un spectacle qui se mérite ! Accessible
par le sentier du littoral uniquement , c’est depuis l’Escalet
ou la Baie de Gigaro que vous y parviendrez après quelques
20 bonnes minutes de marche !

Les abords du Cap sont riches et variés, les plages de sable
fin, les petites criques et les immenses rochers sur lesquels le
nudisme est devenu une norme, le promeneur découvrira une
végétation très riche, des cactées extraordinaires, sur le cap
même une forêt des merveilles où des milliers de cigales vous
étourdiront de leur concert tant elles se plaisent sous les pins;
et à deux pas, on se baigne dans une mer “caraïbe”, jetant ses
douces vagues sur fond et plages de sable blanc.

De nombreux contrastes dans une vrai violence de couleurs,
jamais la mer ne parait aussi bleue que lorsqu’elle se confronte
à ces rocher immaculés, de formes et rondeurs qui vous
envahissent l’esprit de mille douceurs. Plus d’infos sur le lien: http://www.presquile-saint-tropez.com/html/captaya.html (à Cap Taillat)

La piscine:
ÉTYMOLOGIE>
Les premières piscines remontent à l’antiquité avec les bains grecs puis les bains romains. Ces bassins étaient à l’origine principalement utilisés pour la natation (natatio), mais la notion de pratique sportive a progressivement disparu et l’usage en a fait des lieux de bien-être et d’hygiène.

En France, le terme « natation » apparait pour la première fois en 1785 Barthélemy Turquin ouvre la première école de nage sur un bassin flottant sur la Seine près du pont de la Tournelle dans le 5e arrondissement de Paris. La piscine redevient donc ainsi un lieu de la pratique du sport et du jeu.

Au xixe siècle, les premiers « bains publics » voient le jour notamment à Paris, mais aussi dans d’autres grandes villes de France. Ces bains rencontrent un véritable succès populaire et sont un lieu d’échange entre les différentes classes sociales qui les fréquentent. On y retrouve la notion de sport et d’amusement, mais surtout le développement de l’hygiène qui, jusque-là, n’était pas au cœur des priorités. Sous le Second Empire et le début de la Troisième République, les notions de baignade plaisir et sportive disparaissent pour mettre en avant la salubrité, l’hygiène et les gestes élémentaires de propreté. La création, en 1855 par l’Allemagne, de douches publiques tend à faire disparaitre des bains publics la notion de piscine.

Dans les Années folles (1920-1930), la France va lancer la construction d’une vingtaine de piscines publiques mettant en avant une notion de jeu, de sport et de plaisir, s’inscrivant dans l’euphorie des années d’après-guerre. En 1924, nait la première piscine conçue uniquement pour la natation et le jeu scindant ainsi définitivement la notion d’hygiène de celle de plaisir. Cependant, la France reste très loin derrière l’Allemagne (1 400 bassins) et l’Angleterre (800 bassins).

Dans les années 1960, les premières piscines privées, considérées comme un luxe et un signe extérieur de richesse apparaissent. Les premières sociétés françaises perdurant encore aujourd’hui sont créées (Lermite SAS en 1958, Carré Bleu en 1972, Diffazur SA en 1974). En 1969, le secrétariat d’État à la Jeunesse et aux Sports lance un vaste projet national d’équipement du territoire en piscines municipales sous le titre « 1 000 piscines ». Cinq modèles types sont retenus : piscine Caneton, Iris, Plein-Ciel, Plein-Soleil et la piscine Tournesol issue du programme national de construction de piscines de type industriel, lancé au début des années 1970, qui a entrainé la construction de quelque 183 piscines de ce type en France à la fin des années 1970 et au début des années 1980. En 1976, la première piscine à vagues de France est construite sur la base de plein air de Saint-Quentin-en-Yvelines. De nouveaux besoins apparaissent. Il faut faire bouger l’eau avec des vagues, des toboggans, des geysers, des canons à eau„ des banquettes bouillonnantes, des fontaines et de la nage à contre-courant, accueillir un nouveau public, les bébés nageurs et l’aquagym, créer des espaces détente avec sauna, hammam et plage UV. Dès 1982 apparaissent les premières piscines de loisirs développées par l’architecte Jean-Michel Ruols. La société Baudin Chateauneuf, déjà constructeurs de plus de 200 modèles Plein-Ciel et Plein-Soleil, développe avec Pierre Schmitt un système à vagues et Jean-Luc Chancerel des modèles de piscines de loisirs agréés par le ministère délégué à la Jeunesse et aux Sports auprès du ministère du Temps libre. L’Aqualud du Touquet est la première piscine de loisirs couverte réalisée en France, créée en 1985.

En 2012, la Fédération des professionnels de la piscine (FPP) estime le nombre de bassins privés à environ 1,5 million (sans distinction entre les hors-sol et les enterrées).

Connaissez-vous ces toits de Provence ?

Qu’est-ce ?

Bonne fête la France !

Discovered on an app called @nowapp. Top photos by #DiscoveredOnNow